jeudi, octobre 6, 2022
Blog Finance

Investir à crédit : augmentation des taux d’intérêt

Avec l’inflation constatée en ce moment, les taux d’intérêt relatifs aux prêts immobiliers. Cette tendance est partie pour durer un bon moment. La question se pose de savoir si ce changement sera durable étant donné que cela affecte la valeur financière de tous les prêts immobiliers. Est-ce que cette situation représente un frein au marché immobilier ?

Petite mise au point sur la situation de l’investissement à crédit. Il faut garder en tête que l’immobilier est le seul actif où il est possible de faire un effet de levier, c’est un support intéressant sous plusieurs formes, certains sites comme Avril Immobilier présente plusieurs options d’investissement.

La situation sur les taux d’intérêt pour investir à crédit

En 2021, les taux d’intérêts des prêts immobiliers affichent une moyenne de 1,06 %. La remontée est lente, mais considérable. En référence aux données provenant de l’Observatoire crédit logement, le taux moyen pour les prêts immobiliers avoisine les 1,25 %. Depuis le début de l’année 2022, le taux d’intérêt relatif aux crédits immobiliers affiche une augmentation allant de 0,4 % à 0,7 %. Le changement varie suivant le choix de la banque.

Il a été établi un lien entre l’inflation actuelle et la hausse des taux d’intérêt du crédit. En effet, pour prêter de l’argent, une banque peut faire appel à d’autres établissements de crédit. Or, lorsqu’une inflation survient, cela fait perdre la valeur d’une monnaie.

Avec l’inflation en zone euro qui frôle les 8,6%, les taux d’intérêts ont dû être relevés dans le but de contenir l’inflation mais aussi pour empêcher la surchauffe suite à une inflation galopante de l’économie dans la zone euro. En effet, en modifiant les taux d’intérêts, cela a une répercussion directe sur les habitudes de consommation et donc d’épargne et d’investissement des citoyens. Un taux bancaire élevé favorise l’épargne, ce qui permet aux  banques d’avoir des actifs, mais en revanche, cela peut freiner les emprunteurs car cela signifie qu’ils doivent plus à leurs organismes prêteurs.

Un crédit intéressant malgré l’inflation

Aujourd’hui, les taux de crédit immobiliers proposés auprès des établissements bancaires sont tous supérieurs à 1 %. Tous les profils d’emprunteurs en sont concernés avec un accent pour les profils affichant un dossier moins solide.

À l’heure actuelle, la consultation des différents barèmes des courtiers, les prêteurs avec un excellent profil sont soumis à un taux d’emprunt allant de 1,05 à 1,25 % pour un crédit à rembourser sur 15 ans, contre 1,15 % à 1,30 % pour un prêt s’étalant sur 20 ans. En ce qui concerne les emprunteurs avec des dossiers moins favorisés, les taux d’emprunts sont de 1,40 % à 1,55 % pour un crédit à rembourser sur 15 ans, contre 1,55 % et 1,70 % pour un crédit à rembourser sur 20 ans.

Pour autant, la situation du crédit bancaire reste exceptionnellement intéressante en métropole. Le souci pour les emprunteurs réside surtout dans la formation du capital qui va leur servir à compléter le coût d’acquisition d’un bien immobilier.

Une hausse des taux de crédit d’ici 2023 ?

Une grande majorité des observateurs économiques s’accordent à dire que la montée des taux d’intérêt va encore continuer durant les mois à venir. Jusqu’à l’heure actuelle, il n’y a aucun signe qui peut laisser croire à une baisse des taux d’intérêt liés au crédit immobilier. À l’heure actuelle, les experts envisagent une progression des taux de crédit de 1,7 %. Toutefois, il n’est pas envisageable que la situation soit durable surtout compte tenu de la fragilité de l’économie européenne.

Les emprunteurs ont donc le choix entre un taux assez bas pour un crédit à rembourser sur une courte durée et un taux plus conséquent pour un délai de remboursement plus long. Selon les experts, le taux d’usure de la Banque de France n’est pas encore sur le point de changer. Le taux d’usure moyen étant fixé en fonction des taux affichés au cours du trimestre précédent, les sélections de dossiers seront encore plus drastiques pour toute l’année 2022.

Similar Posts